Rest in Peace, enchères ectoplasmiques pour 2 joueurs

|

Rest in Peace est une histoire de fantômes qui se raconte à deux joueurs. Vous incarnerez deux familles rivales qui n’ont eu de cesse de s’affronter de leur vivant, et qui continuent à se tirer dans les pattes alors que le glas a sonné depuis longtemps pour tous leurs membres. C’est à qui hantera le plus de manoirs et demeures, à qui fera fuir le plus d’occupants, à qui fera monter l’enchère au plus haut sur l’échelle de terreur. Ne vous planquez pas sous le tapis, je vais vous raconter cette histoire de fantômes tout de suite.

Je remercie l’éditeur Blue Cocker de m’avoir fait parvenir un prototype du jeu afin de vous le présenter avant sa sortie fin mars 2021.

Une histoire de fantômes

Ouvrons la boîte

Le contenu de la boîte de Rest in Peace

Rest in Peace est le premier jeu édité de Fabien Gridel. Il sortira en mars chez Blue Cocker, sublimé par la plume de Anne Heidsieck, l’illustratrice attitrée des dernières sorties de l’éditeur Toulousain. Dans ce jeu pour deux joueurs, chacun incarne une famille de fantômes qui va tenter de prendre l’ascendant sur l’autre dans des parties d’une 15aine de minutes environ.

Le jeu se présente dans une petite boîte classique, dont l’intérieur sera entièrement composé de carton. Pas de thermoformage à l’horizon. L’éditeur a absolument voulu éviter le plastique dans sa boîte du jeu, et le résultat semble tenir se promesses quand on regarde la vidéo de présentation sur la page Facebook de l’éditeur. L’intérieur de la boîte s’ouvrira donc à l’aide de deux battants, et le contenu sera bien maintenu en place même si vous secouez la boîte dans tous les sens tel un barman en train de préparer un cocktail.

Cet insert en carton fait écho à l’impression respectueuse de l’écologie de ce jeu, qui sera produit par Fabryka Kart grâce à des énergies renouvelables, du papier et du carton FSC, ainsi que des encres, du vernis, et des colles biodégradables. Un geste pour la planète qui, je trouve, doit être salué de la part de l’éditeur !

Les cartes Fantômes, leurs illustrations, leurs histoires

Assez parlé de la boîte, passons au jeu qui est composé de quelques jetons représentants les Châteaux et les Manoirs que vous devrez hanter, et de petites cartes Fantômes et Divination. Ce sont les cartes Fantômes qui attirent l’oeil dès l’ouverture de la boîte. Chaque famille est composée de 21 cartes aux valeurs identiques (une carte 6, deux cartes 5, trois cartes 4, quatre cartes 3, cinq cartes 2 et 6 cartes 1). Et chaque valeur est admirablement illustrée avec un fantômes. Les familles se distinguent par leur couleur dominante : bleue ou verte. Rien qu’en parcourant les cartes, il est possible de s’imaginer les événements qui ont pu se passer dans chacune des familles.

Notamment une histoire de mariage entre deux enfants de la famille. La famille bleue, plutôt adepte des chiens représentés en nombre sur les cartes 1, est la famille du marié bien présent sur les cartes de valeur 3. Deux alliances dans une main, un bouquet de fleurs fanées dans l’autre, et un regard triste, montrent bien qu’il s’est passé quelque chose lors de la cérémonie. Dans la famille verte, adepte des chats en grand nombre sur les cartes 1, nous retrouvons la mariée sur les cartes 3. Étrangement, elle, ne semble pas triste… Brrrr…

Par contre, les cartes sont petites (45×68). C’est dommage car on ne peut pas profiter pleinement des illustrations avec une taille aussi restreinte. Mais ce choix éditorial se comprend tout à fait, étant donné que 10 cartes doivent être alignées dans leur longueur sur la table pour jouer. Mettre des cartes plus grandes auraient nécessité de jouer sur de grandes tables.

Comment se déroule une partie de Rest in Peace ?

Première étape, lire la règle. Cette dernière est plutôt courte et simple à lire. Histoire, description du matériel, mise en place et détail d’un tour de jeu, c’est du classique et efficace. Viennent ensuite les descriptions des pouvoirs de toutes les cartes Médium, qui sont tous uniques. Pour résumer, Rest In Peace est un jeu de surenchère d’épouvante, où chaque famille cherchera à se rendre plus effrayante que l’autre pour faire fuir les habitants de différentes demeures. Celle qui se montrera la plus efficace à vider les différentes maisons remportera la partie.

Préparons une partie de Rest in Peace

Mise en place d'une partie de Rest in Peace

Chaque partie commence par la mise en place de 9 cartes Médium en une ligne séparant les joueurs, plus d’une dixième et ultime carte sans pouvoir. Chaque carte recevra aléatoirement un jeton Demeure jaune (les Manoirs) ou rouge (les Châteaux). Les joueurs vont ensuite enchérir chacun leur tour pour remporter la Demeure en faisant fuir les occupants. Il jouerons alors les cartes Fantômes (numérotées de 1 à 6) de leur main avec pour objectif de dépasser la mise de l’adversaire, ou lui abandonner la Demeure.

La Demeure ou le Pouvoir ?

Le premier joueur à acquérir 4 Manoirs ou 3 Châteaux remporte immédiatement la partie. Lors d’une manche, le joueur qui l’emporte récupère le jeton Demeure et sera le premier joueur de la manche suivante. Le perdant recevra la carte Médium et l’ajoutera à sa main. Les cartes Médium possèdent toutes un pouvoir unique donnant un avantage parfois très puissant. Leur pouvoir s’applique lorsqu’elles sont jouées lors d’une manche ultérieure et non au moment où elles sont récupérées. Elles possèdent toute un nom rigolo : « Tata, es-tu là? », « L’ectoplasme a des miasmes », ou encore « Esprit cult(ur)site ».

Les cartes Médium de base

Je vous avoue que nombre de nos parties se sont jouées à l’aide de ces pouvoirs parfois anodins, mais qui peuvent faire très mal. Par exemple : la carte « Esssssprit » donne un bonus d’un point supplémentaire par carte impaire quand elle est posée. Elle fait très mal quand votre adversaire a bien fait attention de ne poser que des cartes 1 et 3, et en nombre !

Une fois la répartition faite entre le gagnant et le perdant, ce dernier a la possibilité de jouer des cartes Fantômes et/ou Médium sur la dixième et dernière carte du jeu… Mais les cartes Fantômes sont jouées face cachée ! C’est le seul et unique moyen de miser sur cette dernière manche du jeu. Il faut donc anticiper suffisamment pour ne pas se laisser dépasser par l’adversaire, mais il faut aussi faire attention de ne pas se défausser trop vite des cartes qui seront utiles pour remporter les manches restantes. Je me suis fait avoir plus d’une fois sur ce point !

Les joueurs piochent alors deux cartes supplémentaires, et passent à la Demeure suivante, pour faire à nouveau fuir ses occupants à coup de hurlements et d’apparitions angoissantes.

10 tours maximum, souvent moins

En cours de partie...

Vous jouerez donc 10 tours maximum dans une partie de Rest in Peace. Cependant, les parties que j’ai pu jouer depuis un mois tendent à montrer qu’elles se termineront très souvent plus tôt par domination d’un type de jetons Demeures (ne défaussez donc pas trop vite toutes vos cartes Fantômes sur la 10ème carte Médium !). La disposition de départ de ces jetons doit d’ailleurs être observées dès le premier tour, car ils donnent souvent des indications sur les cartes qui seront les plus disputées, et sur celles que vous devrez perdre pour laisser un jeton à l’adversaire et récupérer la carte Médium et son pouvoir.

De plus, les cartes jouées restent bien visibles sur la table. Ça n’a l’air de rien, mais un joueur pourra facilement compter les cartes, et donc évaluer de plus en plus finement les possibilités de son adversaire au fur et à mesure que la partie avance.

Si vous êtes des joueurs un peu calculateurs, les parties peuvent vite se transformer en un duel de « Il a telle carte en main et il a pris tel pouvoir au tour précédent, il peut donc me sortir sur le duel en cours et me laisser ce pouvoir. Mais ce pouvoir me permettra de prendre le jeton suivant facilement ! Mais s’il le sait, est-ce qu’il ne va pas plutôt me laisser le jeton ? ». Et là, vous êtes parti pour bien vous retourner la tête !

Les cartes Médium, LE levier de la rejouabilité

Les cartes Médium avancées (niveau 1 à 4)

Ces cartes Médium sont d’ailleurs bien plus nombreuses que les 9 conseillées lors de vos premières parties. Elles sont disponibles par niveaux (de 1 à 5) et vous pourrez les rajouter petit à petit dans votre jeu. Vous n’en piocherez toujours que 9 lors de la mise en place, mais plus vous rajouterez des cartes de niveau élevés, plus vous aurez de chance de voir sortir ces cartes dans vos affrontements.

J’ai trouvé que ces cartes Médium sont de plus en plus taquines, et créent de plus en plus d’interactions entre les joueurs. Comme la possibilité d’annuler des cartes de l’adversaire, en contraignant les cartes qu’il peut poser, ou encore ne modifiant la valeur de ses cartes. Elles introduisent également des pouvoirs assez puissants comme celui de réutiliser ses cartes, ainsi que les dupliquer et d’apporter des bonus de points conditionnés par de la perte de points lors des manches suivantes. Le panel de pouvoir est assez large, et comme vous n’en piocherez que 9 par parties, vous avez la garantie de ne jamais en avoir deux les mêmes !

Des aides de jeu... peu utiles à mon goût

Si je devais faire un reproche à Rest in Peace, ce serais celui de son aide de jeu. Elle tente de détailler chaque icône existant sur les cartes, mais force est de constater que nous n’avons pas réussi à l’utiliser. Nous avons préféré nous référer au livret de règle, au demeurant très réussi et très simple à lire et à comprendre, qui détaille le pouvoir de chaque carte Médium en 3-4 lignes maximum. Les pages de règle nous ont semblé être la seule aide de jeu efficace.

A qui s’adresse Rest In Peace ?

Sur la boîte de jeu, l’éditeur a choisi de marquer le jeu comme accessible à partir de 8 ans. Je pense que des enfants de cet âge pourront y jouer ensemble dans les premiers niveaux de difficulté, et que son placement volontairement familial est parfaitement approprié. Par contre pour y jouer avec le niveau de difficulté maximum des cartes Médium avancées, je pense que le jeu s’adressera plus à des adolescents et des adultes car il peut tout de suite devenir un peu plus joueur… Tout en restant dans la gamme des jeux familiaux, ne nous méprenons pas !

Ma Conclusion sur Rest in Peace

Ne serais-ce pas la maison d'édition Blue Cocker sur cette carte ?

Rapide, fun, à la rejouabilité bien présente. Reste in Peace comble un bon nombre des attentes habituelles d’un jeu familial. J’ai été attiré en premier lieu par les illustrations originales d’Anne Heidsieck qui donnent immédiatement envie d’en connaitre plus sur l’histoire des personnages et de ces familles rivales. Dommage cependant que les cartes soient si petites, car elles permettent moins d’apprécier le travail graphique fait sur le jeu.

Rest in Peace en lui même est un agréable mélange d’enchères et de cartes à pouvoirs où vous devrez bien analyser la disposition des cartes et des demeures pour tenter d’anticiper les prochains coups de votre adversaire. En tant que couple de joueurs, les parties se transforment rapidement en petits duels très rapides aux déroulés tous très différent. La rejouabilité me semble suffisante grâce aux nombreuses cartes de Médiums et à leurs pouvoirs à la difficulté croissante.

J’ai aimé devoir jongler en permanence entre cette possibilité de gagner une enchère pour un jeton, et celle de laisser l’adversaire l’emporter pour pouvoir prendre la carte avec son pouvoir. Cette dualité est source de nombreuses réflexions aux résultats aussi incertains que distrayants. Si vous aimez les petits jeu rapides, taquins, à l’issue souvent incertaine, Rest in Peace est fait pour vous !

Il ne vous restera qu’à attendre sa sortie dans toutes les bonnes boutiques, fin mars 2021.

Si vous souhaitez soutenir ce blog (que je souhaite conserver sans publicité), vous pouvez commander Rest in Peace chez Philibert. Pour toute commande passée après avoir cliqué sur ce lien, je recevrai une petite commission (qui ne modifie pas votre prix d’achat) qui me permettra de faire fonctionner ce blog et de l’améliorer.

Fiche technique de Rest in Peace

Achetez Rest In Peace chez Philibert
  • ✍️ Auteur : Fabien Gridel
  • 🎨 Illustrateur : Anne Heidsieck
  • 🏭 Éditeur : Blue Cocker
  • 🎭 Nombre de joueurs : 2 joueurs exclusivement
  • 🎂 Age : À partir de 8 ans
  • ⏱️ Durée : 10-15 minutes
  • 💶 Prix : 15 €
  • 📆 Sortie : Fin mars 2021

Entendu lors des parties :
– 2 rouges pour toi… 3 jaunes pour moi… ça va être la guerre sur la prochaine carte ! Fight !
– La carte …? Ou la demeure…? La demeure …? Ou la carte …?
– Et paf ! +1 à toutes mes cartes 1 et 3, je passe de 15 à 22 ! T’es cuit !
– Attend je compte …
– Mais pourquoi tu poses une carte sur la 10ème Demeure ? Regarde en 7 on se sera écharpé à mort !
– Attend elle veut dire quoi déjà cette carte …?

Laisser un commentaire